13 mai, RDV féministe du printemps : Notre-Corps Nous-mêmes, la santé pour et par les femmes

Vendredi 13 mai à partir de 19h, Pied-de-Biche migre à la ferme des Fromentaux (Retournac)
N’oubliez pas notre RDV féministe de ce printemps!!!
La rencontre avec Mounia El Kotni et Naïké Desquesnes, deux membres du collectif « Notre corps, nous-mêmes » qui a réactualisé le manuel de santé des femmes du même nom paru dans les années 70.
 » Ce manuel pourra accompagner les femmes dans les différentes expériences de leur vie (règles, sexualités, accouchements, ménopause, prise de conscience de son corps, choix de vie, travail…) et les aider à se défendre contre les injonctions et les violences patriarcales dans la sphère intime, institutionnelle ou publique. Nous avions envie de rendre accessible une information fondée et bienveillante, de reconquérir ce terrain, de disposer d’un livre de confiance qui soit transmissible à nos filles, nos sœurs, nos mères, nos amies, nos compagnes… dès l’adolescence et jusqu’à la vieillesse. » (https://www.notrecorpsnousmemes.fr/a-propos)

Soirée en non-mixité
entrée libre/ grignotage prix libre de 19h à 20h
adhésion à l’association: 5 euros
adresse: Ferme des Fromentaux
Le Mazel, 43130 Retournac.

Conseil de lecture : Lettres à Clipperton


D’Irma Pelatan, nous sommes déjà à PBMP de grands défenseurs du premier roman : L’odeur de chlore. Nous aimions sa manière fine et forte à la fois de mélanger l’intime et l’histoire, la subtile dramaturgie emmenant le lecteur, sans avoir l’air d’y toucher, vers un climax déroutant.


Toutes ces qualités, on les retrouve dans son second ouvrage, Lettres à Clipperton. Un roman épistolaire très original basé sur une série de contraintes très oulipiennes, dont la principale fut celle de s’adresser à « tout résidant » d’une île (Clipperton, donc) qui ne possède pas d’habitants. Ou plutôt si, elle « possède » beaucoup de monde, cette île, ou plutôt elle les obsède. À commencer par l’autrice elle-même, qui au fil des pages embarque avec elle le lecteur dans une sorte d’obsession dont les motifs sont au début assez nébuleux, comme découpés dans une brume épaisse, qu’Irma Pelatan s’attache à dissiper missive après missive, avec un sens du suspense non négligeable.


En réalité, on oublie vite les contraintes que s’est imposées l’autrice (même si elles valent leur pesant de sable clippertonien – nous n’en dirons pas plus, car c’est une gourmandise de les découvrir dans la postface du livre), pour se laisser prendre dans ce récit à la fois intime et universel de la découverte d’un territoire inhabité et relevant presque du rêve, du fantasme.


Un livre que l’on dévore en quelques jours à peine et qui, comme son précédent ouvrage, délivre bien des surprises.


Ajoutons que le livre est agrémenté d’une série de photos par les artistes Hesse et Romier, pour lesquelles certains amateurs dont nous faisons partie auraient aimé un plus bel écrin. Oui, le livre aurait peut-être été plus cher avec une impression de meilleure qualité, mais ces photos (et ces artistes) le méritaient sans aucun doute (de même qu’une possible mention en couverture). Reste qu’elles font là un bon « bonus », à ce livre, un autre regard sur cette île mystérieuse et magnétique.

Antonin

Lettres à Clipperton – Irma Pelatan – La Contre Allee (08/04/2022)

224 pages – 21,00 €

19 février : Les femmes en agriculture, Les Paysannes en Polaire à la librairie

19 février 2022 , EVENEMENT !!!
RENCONTRE autour de la BD « Il est où le patron, chroniques de paysannes » (Maud Bénézit et Les Paysannes en polaire , éditions Marabout) . Ouvrage collectif qui témoigne avec colère ET humour du poids du patriarcat dans le monde paysan…
Accueil d’une des coautrices du collectif, et témoignages altiligériens
15h, à la librairie

L’aprem’ des faons, atelier- rencontre avec Laetitia Devernay et Boom le 22 janvier

Samedi 22 janvier 2022: Venue de l’autrice-illustratrice Lætitia Devernay à la librairie


Créatrice de narrations sans texte, c’est avec force que Lætitia façonne des albums où les images à elles seules portent le sens et la puissance des idées: la beauté, la poésie du vivant (de la mer notamment), la bêtise humaine, aussi, et les questions écologiques qui ne sont jamais bien loin…

Des albums tout public qui questionnent et fascinent petits et grands!


14h: Atelier « Animal mécanique » avec Lætitia (à partir de 6- 7 ans). Sur inscription, 15 participant-e-s maximum. Prix libre.
inscription par mail (camillehuttin@gmail.com)


16h: rencontre-signature avec l’autrice autour de son nouvel album « Acrobaties » paru à La joie de lire.
Tout public-adulte


16 h : Chocolat chaud et boom pour les enfants à la suite de l’atelier, en extérieur! (Pensez aux moufles!!!)

Rencontre/Dédicace : Le Pas de la Manu, le 23 octobre

Les Biches vous invitent pour une rencontre, discussion et dédicace avec l’auteur de BD Baptiste Deyrail, auteur de la superbe bande dessinée Le Pas de la Manu.
Il y raconte le quotidien des ouvriers de la Manufacture d’armes de Saint-Etienne, entre galères d’usine, fierté ouvrière et joie de la perruque, le tout illustrées par de magnifiques planches en gravure monotype sur zinc, sombres mais puissantes.
Son livre sera en vente pour des dédicaces, ainsi qu’une sélection de livres autour du monde ouvrier.


Discussion dès 15 heures, samedi 23 octobre, à la librairie Pied-de-Biche Marque-Page, Le Fau, Mézères.


N’oubliez pas : l’adhésion à l’asso est à 5 euros, c’est grâce à elle et à la vente de livre que nous parvenons à tourner !

Les biches contre la RN88 !

 

Nous étions des biches joyeuses et folles, nous passions de forêts en prairie en sautillant avec nos jolis derrières tachés de blanc, quand vint Laurent Routier voulant doubler une route bien mal fréquentée.

Ça s’agite dans les sous-bois, et ça rameute du monde depuis les alentours.

Chuut, faut pas le dire trop fort, mais la Terre se soulève. Les mésanges affûtent leurs becs, les ragondins rongent les câbles des pelleteuses, les cerfs fourbissent leurs bois.

Et les biches, elles font quoi ? Elles sortent leurs bouquins pour agiter le ciboulot de tous ceux qui veulent réfléchir à notre rapport au vivant, à la marchandisation de la nature, à la société de la bagnole et autres joyeusetés.

Bref, les 22, 23 et 24 mai (oui c’est juste là ce week-end) auront lieux les Soulèvement de la Terre, sur le tracé de la RN88. Programme un peu énigmatique mais alléchant à retrouver par ici : Soulèvements de la Terre ACte 3. On se greffe là-dessus dès le samedi aprèm et on emporte nos cartons bien chargés pour alimenter le débat.

Dimanche à 14 heures, nous proposons aussi un arpentage du bouquin de Baptiste Morizot « Raviver les braises du vivant », bon point de départ pour mieux capter le débat de l’après-midi « Lutter avec les vivants ».

Lundi on fera sûrement dodo, alors venez nous voir avant.

À ce week-end

Les biches en bagnole (mais pour trimballer les livres on a le droit!)

13 décembre : L’embûche de Noël #2

Les biches sont tellement heureux/ses de t’ouvrir le sésame de la salle du hublot pour te fournir en essentiel.
On allume brasero dans la cour, on te concocte un vin hot hot hot qui te réchauffera les coronaires.
Et surtout, tout ce qui te manque, la foule, le cul, les embrassades, les manifs, les liens humains, les sourires et les dents des gens, tu trouveras ça au gré des pages de nos bouquins pour sustenter ton imaginaire en attendant.
On a passé une commande de dingue, on fait des sauts (de biches) en attendant les paquets qui deviendront peut être tes paquets ou les paquets de tes tiens de gens que t’aime.
Vertigineux ,cet abîme de cadeaux !
De 15h à 18h, au Fau, salle du hublot, ouverture de la librairie pied-de-biche marque-page
 trucs sanitaires comme d’hab, masque et GHA, jauge dedans.
Prends ta doudoune et ton bonnet.
LES BICHES, coeur avec les doigts à toi qui viendra.

 

25 octobre : Lecture promenée de Nous sommes les chardons

Pour être libraire, faut porter beaucoup de livres. Sur son dos, dans ses bras, les sortir des cartons et les mettre sur les tables, sur les étagères. Mais parfois, on en porte un dans sa tête, dans sa chair, et c’est sur le papier qu’il faut le poser.

Antonin, un de vos libraires préférés, biche parmi les biches a publié le 1er octobre son premier roman, Nous sommes les chardons. C’est du Nature Writing comme on aime le défendre à la librairie, ça hume le vent et piste les animaux. Ça imagine un autre monde aussi, entre les lignes.

Nous serons heureux de vous le présenter le 25 octobre, à la librairie et en présence de l’auteur évidemment, juste après l’AG de l’association, dès 16 heures.

Pour coller au thème du livre (et rester en extérieur −suivez mon regard−), nous ferons une lecture-promenée, ou une balado-rencontre si vous préférez, autour du suc d’Emeral. Prenez de bonnes chaussures et des habits chauds.

Au retour, on prendra un moment pour boire un verre et fêter ça.

Les Biches libraires

vendredi 28 août : Concert de SALÒ à la guinguette des Pimprenelles

Vendredi 28 août

La Guinguette des Pimprenelles donne carte blanche à la librairie Pied-de-biche Marque-page

Non ce n’est pas Babil Sabir Cinq (qui a malheureusement annulé sa tournée) et son « rock poétique » qui viendra vous faire trémousser les oreilles, mais SALÒ, et son « rock haine roll »

SALÒ  / commune italienne de Lombardie, près du lac de Garde
SALÒ  / (ou les 120 journées de Sodome) film de Pasolini, inspiré de l’oeuvre de Sade

SALÒ / trio lyonnais de noise-rock, prônant la distanciation sociale grâce à l’action de leur ampli basse / https://romanokrangkingofdimensionxmagueule.bandcamp.com/album/sal-cbgcs-demo

COVID / On est pas fan des COVID Party, du confinement et du gouvernement, donc mets ton masque dans les espaces clos, et distance-toi !

Bouffe / Chili sin carne / prix libre,  Réservation vivement conseillé au 07 66 42 24 57 avant jeudi midi

Entrée / prix libre

Romans, essais, revues, fanzine, et infokiosque / la librairie Pied-de-biche Marque-page

Adhésion obligatoire / association La guinguette des Pimprenelles (prix libre)

Horaires / 19h-00h

Adresse / Ferme des fromentaux, Le Mazel, 43130 Retournac (fléché du centre de Retournac)